Action artistique

Action culturelle et médiation autour du spectacle FASSBINDER (funérailles) - Du 4 au 10 nov. 2017

Nous voulons construire autour de notre prochain spectacle FASSBINDER (funérailles) - création en mars 2018 - une semaine complète avec plusieurs interventions sur divers territoires dans la métropole bordelaise.

 

THÈMES

 

Histoire, Cinéma, Théâtre, Ecriture, France, Allemagne, Pratiques théâtrales.

 

PARTENAIRES

 

Goethe institut, Médiathèque de Camponac (ville de Pessac), Lycée Pape Clément, Université de Bordeaux

Montaigne, le Lieu Sans Nom.

 

INTERVENANTS

 

Alban Lefranc (auteur), Claire Kaiser (universitaire), La Compagnie des Figures (compagnie de théâtre)

 

AU PROGRAMME

 

WORKSHOP - STAGE-LABO

 

Thème : de l’écriture au jeu - tentatives immédiates

14 heures d’expérimentation en atelier avec l’auteur et avec la Compagnie des Figures. À destination d’amateurs et professionnels désireux d’expérimenter le travail d’écriture et son articulation avec le plateau par la lecture, le jeu, l’installation. Le thème de ce stage-labo est la biographie fictionelle. Public maximum : 10 personnes

 

ATELIER D’ÉCRITURE

 

Avec Alban Lefranc, l’auteur de Fassbinder la mort en fanfare, nous voulons proposer un atelier d’écriture sur 9 heures sur le thème de la biographie fictionnelle. Chaque session se développe en trois temps : une initiation - mise en route pour que chacun ose écrire et acquière des outils simples pour se lancer. Un temps d’écriture individuel avec des contraintes pour stimuler la créativité. Un temps de mise en commun avec lecture et discussion.

 

LECTURE FRANCO ALLEMANDE

 

Lecture d’extraits de Fassbinder la mort en Fanfare, texte adapté pour notre création FASSBINDER (funérailles). Il s’agit de faire découvrir et entendre ce texte, dans les deux langues, se plonger dans le thème d’écriture la biographie fictionnelle, présenter brièvement le cinéaste Rainer Werner Fassbinder et le travail de la Compagnie des Figures.

 

FILM DE FICTION DE RAINER WERNER FASSBINDER

 

Face à la filmographie impressionnante du cinéaste Allemand, nous axons notre choix de diffusion entre deux fictions de l’auteur : L’amour est plus froid que la mort, premier film de jeunesse et L’année des 13 lunes, pour son rapport entre le processus de création, l’intime et la société.

 

PRÉSENTATION DE LA DISCUSSION - DÉBAT : ENTRE HISTOIRE ET CRÉATION ARTISTIQUE

 

Intervenants : Alban Lefranc (auteur), Claire Kaiser (universitaire), La Compagnie des Figures (compagnie de théâtre).

Thème : Le rapport entre l’histoire et la création artistique. Chacun des intervenants intervient avec un medium différent dans son art mais entretien un rapport à l’histoire singulier. Entre distance, parole documentaire et fiction, nous voulons poser ensemble la question de l’appropriation de l’histoire via un média artistique en posant la question du rapport politique à l’intérieur de celle-ci.

 

UNE EXPOSITION COMME FIL ROUGE DE CETTE SEMAINE

 

À travers le prêt d’exposition par la médiathèque de Camponac, ressortir une exposition dédiée à Rainer Werner Fassbinder et lui donner un cadre nouveau, une visibilité autre dans un contexte d’une création théâtrale.

 

 

Le studio des spectateurs

  

Dans une volonté de multiplication des forces et des possibilités, la Compagnie des Figures soutien le projet de Victoire Morin intitulé Le Studio des spectateurs.

Cette filiation n'est autre qu'un accompagnement de ce dernier projet par la mutualisation de la structure administrative de la compagnie.

Par cet engagement, le Studio des spectateurs peut naître et exister.



Quelques lignes sur le projet :
Dans le cadre d'une création originale de théâtre visuel et abstrait, où s'entremêlent les frontières entre danse, théâtre et performance ; nous proposons de développer et d'ouvrir un temps d'échange adressée aux jeunes, aux familles intéressées. Ce laboratoire a pour objectif l'échange entre le regard des spectateurs et le regard des artistes de la scène autour d'une forme de théâtre qui se repose sur les sensations et fait la part belle à l'imaginaire du spectateur. Ces rencontres tendent à démocratiser une forme de théâtre qui peut sembler hermétique.

Nous souhaitons, par la création de ce Studio des spectateurs, redonner au spectateur son pouvoir de créateur, en le mettant au même niveau que l'artiste. C'est par le regard que le spectateur crée son spectacle. Il n'y a pas un spectacle, mais des spectacles.